La politique d'investissement de BPCE

Dites à votre banque ce que vous pensez de ses politiques d'investissements.

Profil de la banque

Un peu d’histoire

La toute première Banque populaire voit le jour à Angers en 1878, pour financer les projets des entrepreneurs. Ces banques obtiennent le statut coopératif et s’ouvrent aux particuliers en 1962. En 1998, les Banques populaires rachètent Natixis, banque d’affaire spécialisée dans la gestion d’actifs pour des tiers.

La première Caisse d’épargne est ouverte à Paris en 1818. Elle devient une banque coopérative en 1999. En 2003 les Caisses d’épargne rachètent la Banque Palatine.

C’est le 31 juillet 2009 qu’émerge le groupe BPCE, à la suite du rapprochement entre le groupe Banque Populaire et le groupe Caisse d’Epargne. Il regroupe désormais la Banque Populaire, la Caisse d’Epargne, Natixis, le Crédit FOncier, la Banque Palatine et BPCE International.

La banque en chiffres

Le groupe BPCE est le deuxième groupe bancaire français et fait partie des 20 premières banques au monde. Il gère un actif total de près de 1 166 milliards d'euros (chiffre au 31 décembre 2015), soit un peu plus de 50% du PIB de la France.

Il revendique près de 35 millions de clients pour ses activités de banque de détail et fournit également des prestations de financement, d’investissement et de gestion d’actifs, notamment via sa filiale Natixis (cotée en bourse). Le groupe est présent dans plus de 40 pays.

En 2015, le groupe BPCE a réalisé un bénéfice net de 3,2 milliards d’euros. Son produit net bancaire (PNB) réalisé s'est élevé à 23,8 milliards d’euros. Elle en réalisait 80% en France, à hauteur de 19,1 milliards d’euros. La banque de détail a contribué à 69% du PNB du groupe en 2015.

L’analyse faite par Fair Finance France s’applique à l’ensemble du groupe BPCE, en France et dans le monde.

Merci d'avoir partagé

Votre message a bien été publié

×