Soutenez l'Appel de Paris avec Fair Finance France

mercredi 16 septembre 2015

Nous avons besoin  de votre soutien pour que les banques françaises signent l’Appel de Paris et s’engagent, avant la COP21, à renoncer à leurs soutiens au secteur du charbon, l’énergie la plus carbonée !

undefined

En cette année cruciale pour le climat avec la tenue, notamment, de la Conférence Climat de l’ONU à Paris en décembre 2015 (COP21), Fair Finance France fait pression sur les grandes banques françaises. Nos demandes : qu’elles cessent leurs activités menaçant l’environnement et le climat et abandonnent le charbon.

Energie fossile la plus émettrice de carbone, le charbon est à l’origine  de 44 % des émissions de CO2 dans le monde. Bien qu’il s’agisse de la première énergie responsable du changement climatique, les banques privées françaises soutiennent massivement le charbon. Pour faire en sorte que 80 % des réserves de charbon existantes restent dans le sol, condition indispensable à un maintien du changementt climatique sous les 2 °C, les banques doivent cesser de financer cette industrie.

Pour cela, Fair Finance France a signé l’Appel de Paris, aux côtés d’une centaine d’ONG, et appelle les banques françaises à s’engager, avant la COP21, à rejoindre le mouvement et mettre un terme à leur soutien au secteur du charbon.

Cette pression est indispensable pour faire comprendre aux banques qu’elles doivent prendre le chemin de la transition. Rejoignez-nous et interpellez vous aussi les banques pour soutenir cette demande: envoyez un mail à votre banque et dites-lui d’arrêter de soutenir ses activités polluantes.

Plus forte sera la pression sur les banques et plus vite elles devront prendre des engagements forts en signant l’appel de Paris !

Vous pouvez également directement soutenir l’Appel de Paris en signant le texte ici. Chaque signature mettra davantage la pression sur les banques.

Le charbon, ennemi public N°1

La production mondiale de charbon a augmenté de 69 % depuis 2000, atteignant le chiffre vertigineux de 7,9 milliards de tonnes par an. Or, la hausse des soutiens bancaires au charbon a joué un rôle central dans cette évolution et constitue la clé du développement, ou non, de prochaines centrales. Les banques doivent cesser de soutenir le secteur du charbon, et c’est ce message que porte l’Appel de Paris.

Quel est le rôle des banques ?

Les banques privées sont un maillon clé dans le financement de l'industrie du charbon. Entre 2005 et avril 2014, selon les recherches réalisées par Banktrack, 93 banques dans le monde ont fourni plus de 500 milliards de dollars au secteur du charbon. Les cinq principales banques françaises ont, à elles seules, soutenu ce secteur à hauteur de 30 milliards d’euros. Et ce soutien ne diminue pas : entre 2005 et 2013, les banques ont plus que triplé leurs investissements. De part leur rôle essentiel dans la mobilisation de capitaux pour le secteur de l'énergie, les banques sont dans une position unique et peuvent jouer un rôle clé à l’heure des grandes décisions climatiques. Elles peuvent soit aider à renforcer et prolonger les modèles énergétiques basés sur les énergies fossiles, soit être le moteur d’une transition vers une économie faible en carbone et appuyer le développement des énergies renouvelables.

BankTrack a lancé l’Appel de Paris pour rappeler les banques à leurs responsabilités. Il leur revient d’assumer leur part dans la lutte contre le changement climatique et de réorienter  rapidement leurs soutiens aux énergies fossiles vers le financement de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables. Cette transition doit commencer par un engagement public déclarant un arrêt au financement du charbon. Elle commence par la signature de l’Appel de Paris.

Nous avons besoin de votre soutien !

Pour aller plus loin : "Charbon : le mauvais calcul des banques françaises", étude des Amis de la Terre et d'Oxfam France dans le cadre de Fair Finance France, mai 2015.

 

Envoyez un message à votre banque !

Dites aux principales banques françaises ce que vous pensez de leurs politiques d'investissements sur une thématique précise qui vous tient à coeur ! 

Suivez-nous sur Facebook !

Merci d'avoir partagé

Votre message a bien été publié

×